Massage spécifique

Le massage essentiel ne s’adresse pas uniquement aux cadres et chefs d’entreprise stressés. Par ses caractéristiques, il s’adresse à toutes les personnes susceptibles d’accumuler des tensions psychologiques et musculaires.

Il faut penser le massage essentiel dans une optique de bien-être, comme un plus venant s’intégrer dans une meilleure hygiène de vie. C’est un massage de détente dynamique, de reconnexion avec les parties malmenées ou oubliées de notre corps.

Alors, n’attendez pas que le stress et les tensions vous gagnent. Dès les premiers symptômes (mal de dos, cervicales et trapèzes douloureux, jambes lourdes), offrez-vous une cure de bien-être avec un massage essentiel détente pour mieux résister aux pressions de vos longues journées de travail, ou tout simplement pour vous retrouver avec vous-même.

Précision et fluidité des gestes ayant comme résultat un bien-être et une détente absolue de votre corps et de votre esprit sont le résumé d’une séance de massage Mind2Body®.

La Relaxinésie® (50 – 75 minutes), relaxation globale par le mouvement

Fantastique technique de relaxation et de remise en forme (proche du massage thaï mais adaptée à notre culture) fondée sur le lâcher prise, les mobilisations passives et les étirements doux.

Il s’agit de mobiliser les différentes parties du corps, les unes après les autres, en y associant dans une séance complète, le massage des extrémités (pieds, mains, tête) afin d’obtenir un relâchement complet et un bien-être immédiat. Aisée à pratiquer, évolutive, créative, très agréable à recevoir, cette méthode originale – qui se pratique de préférence au sol – est particulièrement efficace et appréciée.

Le stretch-massage est le complément idéal de la Relaxinésie® car, une fois relâchées, les différentes parties du corps acceptent d’autant mieux les étirements.

Comparables aux techniques orientales, japonaises, coréennes, thaï, très en vogue aujourd’hui, cette méthode stimule et régule la circulation énergétique le long des méridiens.

Largement éprouvée auprès de tous les publics, sa facilité d’exécution, son efficacité sur les maux les plus courants ou pour une remise en forme immédiate et dans la durée, sont remarquables.

Joël Savatofski, fondateur de l’Institut de Formation et de Recherches Pédagogiques sur le Toucher-Massage et créateur de cette méthode, définit la Relaxinésie® comme une technique de massage-relaxation.

Pendant la durée d’une séance d’environ 50 minutes, les personnes portent des vêtements confortables (training ou collant de gym).

Massage Assis (15 – 20 minutes)

La technique du massage assis a été développée depuis 1982 aux Etats-Unis et se base sur l’art traditionnel d’acupression nommé AMMA («Calmer avec les mains») qui a ses racines au Japon depuis 1300 ans.

La séance de massage assis dure 15 minutes et se présente sous forme de kata (séquence de mouvements chorégraphiés). Ces séquences de mouvements sont composées d’un nombre précis de gestes d’acupressure stimulant les méridiens.

La séance se pratique sur une chaise spécialement conçue pour ce genre de massage ou toute autre forme de chaise et commence par des gestes relaxants, effleurages, pétrissages du dos, des mains, des bras, de la nuque.

Il peut être appliqué en tout temps, en tout lieu et à toute personne, indépendamment de sa taille, de son âge ou de son sexe.

La séance se termine par une technique de réveil, vibrations, pressions, percussions et étirements permettant de reprendre une activité dans des conditions optimales.

Se faire masser avec cette technique résolument moderne redonne tonus et vitalité et procure une agréable détente.

TAPING

Conçue dans les années 1970, par Kenso Kase, cette méthode connaît une histoire de près de 40 ans à travers le monde entier. Cet historique, jalonné de réussite, de témoignages mais aussi d’études sérieuses et nombreuses témoigne à lui seul de l’efficacité de la technique.

Le Taping, n’est pas juste une bande que l’on colle. Aux propriétés analogues à celle de la peau, la tension, le sens, la direction, la forme… ont tous leur importance quant aux indications.

Objectifs : soulager, drainer, stabiliser (tonifier ou détonifier), réinformer (proprioception)

TRIGGER POINT

D’après Travell et Simons, un trigger point est « une zone d’hypersensibilité, en général au sein d’une bande palpable, dans un muscle squelettique et/ou le fascia qui lui est associé, douloureuse à la pression et qui donne lieu à une douleur référée, une sensibilité référée, des phénomènes neurovégétatifs référés et des troubles proprioceptifs qui lui sont caractéristiques », ou plus simplement:

Un trigger point est une minuscule zone hypersensible dans une bande de tissu musculaire en tension qui fait mal quand on appuie dessus. La compression permet de reproduire et de confirmer vos symptômes.

Facteurs favorisant l’apparition de trigger points:

Le problème des trigger points débute en cas de sollicitation excessive du muscle, de contractions isométriques soutenues de faible intensité, de contraction excentrique, de tension musculaire chronique (problème posturaux, … ), de traumatisme (chute, entorse, … ), d’excès de travail du muscle ou de mouvement rapide prolongé sans oublier le stress.

Objectif du traitement:

Un trigger point peut être désactivé grâce à pratiquement n’importe quelle technique qui provoque le détachement des têtes de myosine des filaments d’actine, permettant ainsi aux sarcomères de s’allonger. On ne peut toutefois pas obliger le muscle à se détendre et à s’étirer sans risquer de stimuler la libération d’autres molécules d’acétylcholine. Afin de rompre le cercle vicieux qui maintient le trigger point, le moyen le plus sûr et efficace consiste à améliorer la circulation sanguine, ce qui augmente très rapidement l’apport en oxygène et en énergie aux tissus musculaires.

Grâce à cette amélioration énergétique, la recapture du calcium reprend, ce qui permet aux sarcomères de s’allonger. Masser le trigger point est probablement la méthode la moins invasive et la moins risquée pour rétablir l’afflux de sang dans les capillaires de la zone touchée (Simons, Travell et Simons, 1999).

Des études récentes montrent que la pose d’aiguilles comme celles utilisées en acupuncture sur les trigger points permettrait, de manière directe et efficace, de rompre le cercle vicieux des trigger points (Dommerholt, Bron et Franssen, 2011).

Les différents trigger points:

Selon l’intensité:

Les trigger points actifs:
Ils sont douloureux spontanément ainsi qu’à la palpation, et donnent une douleur référée à l’effort ou au repos qui est spécifique du muscle considéré. Ils sont associés à une douleur existante et à d’autres dysfonctionnements.

Les trigger points passifs:

Un trigger point actif peut devenir passif (latent) après un soulagement telle repos ou bien une thérapeutique inadéquate. Les trigger points passifs sont moins douloureux et le sont seulement à la palpation, sans douleur spontanée.

Selon l’ancienneté:

Les trigger points primaires ou clés:
Ils sont le résultat direct d’une blessure physique, d’une irritation locale suite à une maladie causée par un virus ou un problème d’ordre environnemental qui ont un impact sur les tissus myofasciaux. Un trigger point primaire, causant de la douleur, augmente le stress musculaire dans un autre muscle et produit un ou plusieurs autre trigger points satellites dans le même ou dans d’autres muscles.

Les trigger points satellites:

Ils se développent à cause des douleurs référées par un trigger point primaire.

Pour plus de renseignements vous pouvez nous contacter